Aller au menu Aller au contenu
Science et ingénierie des matériaux et des procédés

> SIMAP_Production > SIMAP_Thèses

Soutenance de Philippe MATHON

Mis à jour le 8 septembre 2008
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

Influence des forces électromagnétiques sur les processus électrochimiques. Application à la propulsion MHD

vendredi 5 septembre 2008 (Direction Antoine ALEMANY, Jean-Paul CHOPART)

Jury Omar AABOUBI (rapporteur) Antoine ALEMANY (directeur de thèse) Rafik BALLOU Ahcene BOUABDALLAH (rapporteur) Jean-Paul CHOPART (co-directeur de thèse) Jacqueline ETAY

Résumé

L'influence d'un champ magnétique intense a été étudiée sur deux systèmes électrochimiques, l'électrolyse de l'eau de mer et le ferri/ferrocyanure en limite diffusionnelle, de manière expérimentale, théorique et numérique. Les expériences sous contrôle potentiostatique démontrent une augmentation du courant d'électrolyse engendrée par un champ magnétique intense, disponible jusqu'à 13 T au LCMI. Ce phénomène résulte de la convection engendrée par la force électromagnétique, qui induit une transition vers la turbulence, observée pour la première fois lors de ces travaux, pour une valeur critique de champ magnétique. Une simulation numérique de cet écoulement a été réalisée et donne des résultats concordant avec l'expérience. Pour l'application visée de propulsion MHD de bateaux, les études théorique, expérimentale et numérique d'un modèle réduit de propulseur ont permis de mieux appréhender les phénomènes qui entrent en compte et d'ouvrir des perspectives pour sa mise en œuvre, notamment par la validation de la simulation numérique de cet écoulement turbulent.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 8 septembre 2008

Univ. Grenoble Alpes