Aller au menu Aller au contenu
Science et ingénierie des matériaux et des procédés

> SIMAP_Lelaboratoire > SIMAP_Actualités

Soutenance de Luis Olmos

Mis à jour le 12 février 2009
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

Etude du frittage de poudres par microtomographie in situ et modélisation discrète

Le mardi 24 Février 2009 à 10h00, Amphi A010 de l'ENSE3 site Ampère (anciennement ENSIEG, rue de la Houille Blanche) sur le campus de Saint Martin d'Hères. Résumé

Le frittage en phase solide de poudres est étudié par diverses approches expérimentales et de modélisation. Les cinétiques de densification de plusieurs  systèmes à base de poudre de cuivre sont d'abord mesurées par dilatométrie. Ces matériaux sont ensuite observés par microtomographie in situ au synchrotron de Grenoble. Grâce à une analyse quantitative des images 3D obtenues, les paramètres caractérisant leur évolution microstructurale sont suivis tout au long du frittage. Une modélisation du frittage des mêmes matériaux est finalement effectuée à l'aide du code dp3D basé sur la méthode des éléments discrets, qui simule des assemblages aléatoires de particules en interaction aux contacts entre elles. La conjonction des résultats expérimentaux et numériques permet d'évaluer l'influence des phénomènes collectifs, notamment le réarrangement, liés aux hétérogénéités du système (distribution de taille de particules, défauts d'empilement, inclusions inertes) sur le frittage.

Study of sintering powders by in situ microtomography and discrete simulations

Abstract

 Solid state sintering of powders is investigated by miscellaneous experimental and modelling methods. Densification kinetics of several systems based on copper powders is first measured by dilatometry. These materials are next observed by in situ microtomography at Grenoble synchrotron. From a quantitative analysis of the 3D images obtained, the parameters characterizing their microstructural changes are followed throughout sintering. Modelling of the sintering of the same materials are finally achieved with dp3D discrete element code, which simulates random assemblies of particles interacting at the contacts between each other. The conjunction of experimental and numerical allows evaluating the influence of collective phenomena, as rearrangement, in relation with material heterogeneities (particle size distribution, packing defects, and inert inclusions) on the sintering process.

Le jury sera composé de: M.  François VALDIVIESO (ENSME), rapporteur. M. Dominique BERNARD (ICMCB6CNRS), rapporteur. M Jérôme CHEVALIER (MATEIS), examinateur. M. Hans Eckart EXNER (DARMSTADT), examinateur. M. Christophe MARTIN (SIMAP/Grenoble INP), examinateur. M. Didier BOUVARD (SIMAP/Grenoble INP), directeur de thèse. M. Daniel BELLET (LMGP), co-directeur de thèse.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 12 février 2009

Univ. Grenoble Alpes