Aller au menu Aller au contenu
Science et ingénierie des matériaux et des procédés

> SIMAP_Lelaboratoire > SIMAP_Actualités

Soutenance de Jean Louis Collet

Mis à jour le 6 mars 2009
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

Les mécanismes de déformation d’un acier TWIP FeMnC : une étude par diffraction des rayons X.

Le lundi 9 mars 2009 à 10h30 dans l'amphi Besson de PHELMA (site ex-ENSEEG) à Grenoble.

Cette thèse a été préparée dans le laboratoire SIMAP, sous la direction conjointe de Mme. Françoise BLEY et M. Alexis DESCHAMPS et dans le centre Arcelor Research de Maizières-les-Metz avec Colin SCOTT.

Le juré sera composé de M. Jean-François BERAR (Institut Néel), Mme Françoise BLEY (SIMAP),M. Colin SCOTT (Arcelor Research), M. Alexis DESCHAMPS (SIMAP), M. Julian DRIVER (Ecole Nationale Supérieure des Mines de St Etienne), M. Pascal JACQUES (IMAP Louvain) et de Mme. Marie-Hélène MATHON (Laboratoire Léon Brillouin)

Résumé

Les mécanismes de déformation des aciers TWIP austénitiques Fe22Mn0.6C ont été étudiés par une analyse quantitative des profils des pics de diffraction aux rayons X. Les densités de dislocations et les probabilités de fautes ont été déterminées en utilisant respectivement le modèle de Wilkens et la théorie de Warren. Cette approche de l'analyse des profils de raie a été modifiée pour prendre en compte l'effet des empilements de dislocations provoqués par le glissement planaire de celles-ci dans les métaux CFC à faible énergie de faute d'empilement. L'analyse quantitative du champ de contrainte moyen en tête des empilements de dislocations montre que celui-ci est égal au back-stress dans ces matériaux, ce qui nous a permis une mesure non destructive de celui-ci.

Abstract 

The deformation mechanisms of austenitic Fe22Mn0.6C TWIP steels have been investigated using a quantitative analysis of X-ray diffraction peak profile techniques.  The dislocations densities and the stacking faults probabilities have been determined using the Wilkens model and the Warren theory respectively. This approach of peak profile analysis has been modified in order to take into account the effect of dislocations pile up due to planar gliding of dislocations that occurs in low stacking faults energy FCC metals. The quantitative analysis of the average strain field at the head of dislocation pile-ups have demonstrated that the strong back-stress effect, in these materials, is directly linked to it.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 6 mars 2009

Univ. Grenoble Alpes