Aller au menu Aller au contenu
Annuaire SIMaP

> Annuaire

M. LAVISSE Bruno

Post Doctorant

Coordonnées

Laboratoire SIMAP
Groupe GPM2

101 Rue de la Physique
38400 Saint d'Hères

Site internet : http://

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail

Enseignements

TPs de Maths sur Mathematica Niveau L1 ENIM (Ecole Nationale d’Ingénieur de Metz): 120h

TPs en usinage conventionnel (Fraisage, Tournage) Elèves de première année IUT GMP de Dijon: 24h

Thèmes de recherche

Travaux de post doctorat (2018-2019) SIMAP Grenoble-INP:

Etude des processus physiques fondamentaux régissant l’écoulement de la matière au sein de moules de tailles micrométriques lors de l’élaboration d’alliages métalliques amorphes (AMA). Les travaux s’effectuent en partenariat avec une jeune start-up Vulkam issue du laboratoire spécialisée dans l’élaboration et la production de matériaux métalliques amorphes.

Travaux de post doctorat (2018) LEM3 Université de Lorraine:

Etude approfondie de l’influence des paramètres d’arrosage sur l’état final d’une pièce rectifiée (usinage par abrasion) de manière oblique.

Travaux de thèse (2014-2017) LEM3 Naval Group:

Approche thermomécanique de l’interface meule/pièce/lubrifiant lors de la rectification de l’acier 32CrMoV12-9 nitruré. Impacts sur l’intégrité du matériau.

La rectification est un procédé de fabrication permettant d'obtenir de très bons états de surface. Elle est généralement utilisée sur des matériaux très durs pour lesquels les autres procédés d'usinage ne sont pas adaptés. Cependant ce procédé fait intervenir des mécanismes d'enlèvement de matière complexe. Pour pallier ces problématiques plusieurs axes de recherche ont été développés:

- Mise en place et utilisation d'une méthode inverse à partir de mesures expérimentales de température permettant d'obtenir un modèle analytique de flux thermique à l'interface meule pièce lubrifiant.

- Etude de l'influence des endommagements thermiques provoqués par la rectification en qualifiant la microstructure de l’acier nitruré. Pour cette étude des moyens de mesure classiques (dureté, MEB EBSD, DRX) ou inédits et peu utilisés sur les brûlures de rectification (bruit Barkhausen, spectroscopie Raman) ont permis de définir les modifications du matériau endommagé en termes de contraintes résiduelles, de dureté, de tailles de grain et de création d’oxydes.

-Etude détaillée sur l’influence de la lubrification lors de la rectification d'un acier nitruré

Activités / CV


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail

mise à jour le 20 mars 2019

Univ. Grenoble Alpes